Les peurs de jeûner

- Catégories : Default

Les Peurs de Jeûner

Avant de jeûner pour la première fois, nous avons de nombreuses craintes et croyances. Comme avant toute nouvelle expérience, il est bon de se renseigner afin de comprendre les avantages et les dangers qu'elle peut représenter. Les peurs de jeûner sont un vrai frein au jeûne, nous allons essayer de voir si elles sont justifiées. Voici les questions que vous nous posez le plus souvent :

Est ce que je vais avoir faim? Est ce que je ne vais pas faire de crise hypoglycémie moi qui ne peut sauter un repas sans me sentir mal?  Ne vais-je pas mourir d'inanition?

Voilà les grandes questions que l'on se pose, alors non, vous n'allez pas mourir d'inanition, car notre corps est prévu pour jeûner.  Un jeûne s'entreprend sans objectif mais avec une préparation sérieuse,  c'est à dire que l'on ne se met pas en jeûne du jour au lendemain, on prépare son jeûne en rationnant son alimentation et en supprimant certains aliments dont les protéines pour finir dans les derniers jours qu'avec des légumes et des fruits. L'adage qui dit que « plus on mange plus on a faim » est aussi vrai dans l'autre sens  « moins on mange moins on a faim ».

On peut sentir de légères envies de manger les deux premiers jours, puis cette sensation disparaît et on n'a pas faim lors du jeûne . Cela s'explique facilement par le fait que lors de notre évolution nous avons développé cette capacité à utiliser nos réserves pour en faire de l'énergie. Nous sommes capables de transformer tout ce qui est « inutile » aujourd'hui  en nous : toxines, cellules recyclées, graisses  pour en faire du glycogène. Nos cellules ont cette capacité de s'alimenter de glycogène (période de non jeûne) ou de corps cétoniques et de triglycérides ; c'est cette deuxième solution qu'elles choisissent en période de jeûne, c'est l'autophagie.

 Donc au contraire de perdre de l'énergie, au bout d'un certain temps de jeûne, après  avoir éliminé nos toxines, (ce qui nous coûte de l'énergie, phase d'acidose) nous consommons nos tissus, nous nous allégeons et forcément nous sous sentons de mieux en mieux. Cela serait  comme un bateau voguant sur la mer , si vous brûlez tout ce qui est inutile dans ses cales et qui l'empêche d’avancer, il se redresse et  il se met à prendre de plus en plus de vitesse. Plus on a de réserves et plus le jeûne peut se prolonger longtemps.

Vais-je perdre des muscles en jeûnant?

Encore une question qui fait polémique car il est effectivement vrai que l'on consomme des protéines lorsque que l'on jeûne , surtout lors des premiers 48h. Mais, notre corps qui a dut s'adapter au manque de nourriture, lors des famines qui ont parsemés notre histoire a vite compris qu'il fallait trouver de nouvelles stratégies. Si le muscle est utilisé dans les premiers 48 heures, les protéines sont trouvées ailleurs que dans les muscles , lorsque le jeûne se prolonge afin de nous laisser toute notre faculté à mobiliser nos muscles si l'on devait partir en chasse ou en cueillette.  Ces protéines vont êtres des protéines à recycler qui n'entame pas notre faculté à nous mouvoir. On peut faire un jeûne au repos c'est le jeûne le plus puissant car plus vous laisser l'énergie au corps, plus il s'en servira pour faire tous les travaux de rénovation qu'il juge utile. Il n'est pas utile de chercher la performance.

Vais-je regrossir autant sinon plus après le jeûne ?

Le jeûne n'est pas un régime qui vous amènerait à faire du yo-yo, d'abord parce que vous n'avez pas la sensation de faim, donc vous ne stressez pas votre corps, il n'enregistre pas le manque. Alors que dans n'importe quel régime en vous privant de tel ou tel aliment vous enregistrez des frustrations qui voudront être compensées et vous inciterons à craquer un jour ou l'autre lorsqu' émotionnellement, vous trouverez dans une situation plus fragile.

De plus , durant le jeûne votre rapport à la nourriture évolue, il devient  bien plus sain.  Au retour du jeûne, il faudra effectivement cadrer son alimentation, mais ce sont des choses que l'on voit durant le stage chez nous ou avec les naturopathes qui vous accompagneront lors de toute cure de jeûne, comprendre en quoi une alimentation frugale équilibrée et digeste nous amène à rester en bonne santé.

Vais-je m'ennuyer ? Puis je travailler ?

Encore une question très récurrente, si je ne mange pas que vais je faire ? Le jeûne est une situation rare où l'on ne se fixe pas d’objectifs, il faut laisser faire le corps peut être aurez vous envie de dormir tout au long du jeûne, peut être vous pourrez vous autoriser à rêver.  Chez nous vous trouverez des activités douces, Yoga, méditation, piscines , marches , lectures , nous avons une bibliothèques très fournies en livre sur le jeûne, le développement personnel, l'Ayurvéda. Vous pourrez  expérimenter des appareils de soins, Bol d'air Jacquier , Tapis fleur, Champs Magnétiques Pulsés Tera Force, Lunette de méditation Kasina, appareils de massages, mais si vous pensez et voulez vous dépenser plus vous aurez un vélo elliptique, table d'inversion, Trampoline Bellicon, sauna Hammam.  

Il vaut mieux éviter d'amener du travail, mais si vous êtes un jeûneur expérimenté ; un peu de travail ne pose pas de problème.

Pourrais-je fumer en jeûnant ?

Dans notre centre la réponse est non, pour plusieurs raisons: si vous voulez arrêter de fumer, le fait d'avoir cet interdit vous permettra de passer le pas.  Il vaut mieux se préparer avant et comme pour la nourriture au bout de 2 jours l'envie de fumer disparaît nous pouvons vous aider par des séances d'hypnose et de l'homéopathie ainsi qu'une préparation avant et un accompagnement après. D'autre part si d'autres personnes sur le centre sont dans le même cas que vous il est bien sur important qu'il n’y ait pas de tentations et de rappel à la cigarette. 

Les personnes qui font le jeûne peuvent être très gênées par les odeurs de cigarettes car les sens sont exacerbés durant le jeûne. Enfin en continuant de fumer lors du jeûne vous favorisez les cellules pouvant se priver d'oxygène; les cellules cancéreuses.

Vais-je tomber dans une secte ?

Les sectes ont utilisé la privation de nourriture pour asservir leurs adeptes cela est bien connu, mais il s'agissait de privation de nourriture sur le long terme. Au contraire le jeûne, en favorisant les nouvelles connexions de neurones et en produisant une plus grande quantité de neurones, en  boostant les hormones comme l'adrénaline, la dopamine et l'acétylcholine, va favoriser  une plus grande clarté intellectuelle. Nombreux sont les écrivains, les chanteurs les artistes et même les philosophes qui se sont servis du jeûne pour améliorer ou terminer leurs œuvres. Aujourd'hui aux Etats Unis et en Russie, le jeûne est reconnu pour guérir ou faire régresser les maladies mentales, telles qu’Alzheimer, schizophrénies dépression, bipolarité.